Les parasites externes du chien (puces et tiques)

  Les puces

Ctenocephalides canis, est un insecte piqueur-suceur, vivant surtout en grande quantité pendant les mois d’été et d’automne, il n'est pas stoppé pour autant : il faut se dire que même en plein hiver, les puces adultes vivent à 37°C au contact de la peau du chien, bien à l'abri sous les poils, et les larves à 18°C, dans le tapis du salon : hiver comme été.

La puce pique le chien et injecte une petite quantité de salive anticoagulante, très irritante qui est à l'origine de démangeaisons et de grattage chez le chien (pulicose) cependant, les chiens peuvent être plus ou moins sensibles à la piqûre de puce : ce n'est pas parce qu'un chien ne se gratte pas qu'il n'a pas de puces !

Les piqûres laissent des traces sur la peau, ce sont de petites taches rouges qui se voient bien sur la peau dépigmentée, il en est de même des excréments des puces : grain brun foncé collés à la peau et aux poils. Les piqûres de puces se localisent le plus souvent, au cou, région dorsolombaire, abdomen, base de la queue.

Traitement

Il repose sur l’éviction des puces sur l’animal (et ses congénères) et dans l’environnement.

Traitement de l’environnement

Il comporte tous les lieux fréquentés (voiture, cave, grenier, niche…) et plus particulièrement les lieux de repos. Le 1er but dans le traitement de l’environnement est de tuer toutes les puces adultes, (celle existant et celle qui sortiront de leur cocon 2 à 4 semaines plus tard. Le second but est de rompre le cycle de développement des larves. On utilise soit des insecticides ayant un pouvoir larvicide ou ovicide, soit des régulateurs de croissance. Un passage d’aspirateur élimine 15 à 20% des larves et 30 à 60% des œufs dans les tapis et moquettes (le sac aspirateur doit ensuite être jeté). Les lieux de repos seront l’objet de soins particuliers. Ils seront traités toutes les 2 à 4 semaines.

Traitement de l’animal

On utilise des colliers, des poudres externes, des shampooings, des solutions externe, des sprays… toutes ces présentations sont à base de carbamates, d’organophosphorés, de pyréthrines…

Ces différents produits doivent être renouvelés tous les mois, pendant toute l'année ! En effet, même si le cycle de la puce est plus lent à 18°C qu'à 30°C, il n'est pas stoppé pour autant : il faut se dire que même en plein hiver, les puces adultes vivent à 37°C au contact de la peau du chien, bien à l'abri sous les poils, et les larves à 18°C, dans le tapis du salon : hiver comme été.

D’autres moyens existent comme :

Les comprimés inhibiteurs de croissance administrés au chien ou chat par voie orale. Le principe actif (l’inhibiteur de croissance) reste présent dans le sang de l’animal pendant 30 jours. La puce ingère le produit avec son repas de sang. Le développement des œufs est bloqué. Un traitement mensuel élimine donc toute possibilité de descendance des puces et protège l’animal.

Spot on à action systémique (spot, tache) : le produit se présente sous forme de pipette. Après avoir bien écarté les poils on dépose le produit. Après passage transcutané, le produit actif (fenthion) se répartit dans l’organisme. La puce est tuée en se gorgeant de sang et de produit. En générale, l’effet (ou rémanence) dure 3 à 4 semaines.

Spot on par effet de surface : le principe actif (perméthrine) agit ici par « effet de surface ». les puces (et les tiques) n’ont pas besoin de piquer pour être tuées. Les pipettes contiennent le principe actif et un excipient spécifique qui agit à la fois comme solvant et comme véhicule du principe actif. Dans les heures qui suivent l’application, le corps est entièrement recouvert de perméthrine, l’effet dure 4 semaines. Ce type de produit est intéressant pour les animaux qui développent une D.A.P.P. puisque la puce ne pique pas, elle n’injecte pas de salive (source d’allergie).                                       

 Les tiques

Les espèces les plus importante et le plus souvent rencontrées sont Rhipicephalus sanguineus et Ixodes ricinus. Elle vit sur le chien, rarement sur l’homme, mais peut vivre dans les chenils, infirmeries, niches, etc.la femelle repue, qui représente la forme d’une graine de ricin, prête à pondre, se laisse tomber du chien, se cache et pond 2000 à 4000 œufs. En 30 jours les larves éclosent et cherchent un hôte, le chien de préférence. Elles se nourrissent, deviennent des nymphes qui se développent à leur tour sur le chien, muent et deviennent adultes, sexuellement différenciées. A ce stade, les tiques quittent l’hôte et le cycle recommence. On les trouve dans les broussailles, les arbustes, les herbes d’où elles guettent le passage d’un hôte et se laissent tomber sur lui.

Symptômes

Lorsque es tiques se fixent sur le chien, elles provoquent de petites plaies au niveau de la morsure, il y a irritation et il peut en résulter une dermite prurigineuse.

Traitement

Pour arracher une tique, il existe des pinces à tiques, on exerce une légère rotation et on l’arrache, puis on désinfecter.

Le chien doit être protégé contre les tiques. Il faut que sa fourrure soit imprégnée d’insecticide spécifique pour chien. La destruction des tiques est une prophylaxie nécessaire pour la bonne raison que non seulement elles provoquent des lésions localement importantes, mais encore elles sont les hôtes intermédiaires de divers agents pathogènes, dont Babesia divergens, responsable de la piroplasmose chez le chien, Borrelia burgdorferi, agent responsable de la maladie de Lyme, ainsi que Erhlichia canis, responsable de l’erhlichiose chez le chien.

 

Créez un site Web gratuit avec Yola